#PLIB2019 Mon avis sur les 21 sélectionnés

Crédit photo : Le PLIB / Mégane – la pause lecture

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je viens vous partager la liste des 21 sélectionnés du #PLIB2019. Mais pourquoi 21 au lieu des 20 prévus ? Tout simplement parce que deux romans ont eu le même nombre de votes. Il était donc impossible de les départager et ça fait un heureux de plus ! Je suis personnellement ravie de cette sélection car 9 des romans pour lesquels j’avais voté ont passé cette première sélection. Je n’ai lu aucun des 21 sélectionnés j’ai donc de belles découvertes à venir.  Voici le détail des 21 livres sélectionnés.

  • A.I. Amis Imaginaires de Betty Piccioli #ISBN9782362312342 Alors lui j’ai très envie de le lire, c’est un jeunesse qui aborde un sujet original : les amis imaginaires, je n’en ai jamais eu donc ça m’intrigue beaucoup.
  • Au service de sa Majesté la Mort de Julien Hervieux #ISBN9782362312687 Il fait aussi parti de ma PAL du PLIB, cette histoire m’intéresse beaucoup. 
  • Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy #ISBN9782375680897 Celui ci je regrette de ne pas l’avoir lu à Halloween mais je vais me rattraper !
  • Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton #ISBN9782075110808 Les post apocalyptiques ne sont pas mon genre de prédilection mais pourquoi pas essayer avec une autrice comme Manon.
  • Entre troll et ogre de Marie-Catherine Daniel #ISBN9782366298789 Je ne connaissais pas du tout, il ne sera pas une priorité.
  • Erreur 404 d’Agnès Marot #ISBN9782354885472 Je vais essayer de lire IRL avant même s’il peut se lire seul
  • Interfeel d’Antonin Atger #ISBN9782823811834 Il faisait partie de ma sélection, je suis ravie de le retrouver ci.
  • La bête du bois perdu de Nina Gorlier #ISBN9791097222062 Alors le résumé de ce livre me fait furieusement penser à Un Palais d’épines et de roses et comme je l’ai adoré j’ai hâte de découvrir ce roman.
  • La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet #ISBN9782375680797 Le dépaysement m’attire beaucoup dans ce roman.
  • La légende des quatre de Cassandra O’Donnel #ISBN9782081394254 Il me tente depuis longtemps, sa sélection va me donner l’occasion d’enfin le lire.
  • La Marque Rouge de Ruberto Sanquer #ISBN9782367405551 Je vais essayer de lire l’Aura noire avant. Petit coup de coeur pour l’autrice qui est adorable !
  • Le Bois sans songe de Laetitia Arnould #ISBN9791097222086 Une ambiance gothique qui m’attire beaucoup.
  • Le Dieu Oiseau d’Aurélie Wellenstein #ISBN9782367405827 Avec lui j’ai peur d’être dégoutée par certaines scènes et de ne pas avoir le coeur assez bien accroché
  • Le Passageur de Mel Andoryss #ISBN9791097434151 Il me semble bien flippant !
  • Les Nuages de Magellan d’Estelle Faye #ISBN9782367405858 C’est Le roman SF de la pré-sélection qui me faisait vraiment envie je suis donc ravie qu’il soit sélectionné.
  • NoX d’Eloise Tanghe #ISBN9782375680636 Il semble vraiment angoissant.
  • Pandemonium d’Aurélie Mendonça #ISBN9782375680643 OUI OUI OUI !!! C’est LE roman qui me fait le plus envie depuis les 118 pré-sélectionnés !!!
  • Rouille de Floriane Soulas #ISBN9782367406060 J’en ai beaucoup entendu parler du coup j’ai peur d’être déçue.
  • Rozenn de Laëtitia Danae #ISBN9791094786352 il me fait beaucoup penser à Shâhra, tiens c’est justement le suivant :
  • Shâhra de Charlotte Bousquet #ISBN9782354086510 Son ambiance orientale m’attire beaucoup, je lis peu de romans avec cette mythologie.
  • Terres de Brume de Cindy Van Wilder #ISBN9782700259230 Un incontournable ! J’ai hâte de le lire.

A bientôt !

Morriwenn

La saga Agatha Raisin enquête de M. C. Beaton – Tomes 1 à 9

Bonjour à tous !

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui je ne vais pas vous parler d’un seul roman mais d’une saga que je suis en train de lire. Il s’agit de la saga Agatha Raisin enquête de M. C. Beaton. Je viens de finir le tome 9. Si vous souhaitez avoir un résumé de chaque tome que j’ai lu je vous mets les liens ci-dessous.

Liens vers les résumés des 9 premiers tomes

Tome 1 – La Quiche fatale

Tome 2 -Remède de cheval

Tome 3 – Pas de pot pour la jardinière

Tome 4 -Randonnée mortelle

Tome 5 – Pour le meilleur et pour le pire

Tome 6 – Vacances tous risques

Tome 7 – A la claire fontaine

Tome 8 – Coiffeur pour dames

Tome 9 – Sale temps pour les sorcières

Mon avis global sur la saga jusqu’au tome 9

Une parenté assumée avec l’oeuvre d’Agatha Christie

Je suis une grande fan d’Agatha Christie. Elle a été l’un des auteurs qui m’a fait aimer la lecture et qui m’a fait découvrir le policier lorsque j’étais au collège. Depuis je lis régulièrement ses romans et je suis triste d’avoir bientôt fini toute son oeuvre. La saga Agatha Raisin m’a donc naturellement fait de l’oeil. Une détective anglaise amateur profitant de sa retraite à la campagne pour résoudre des enquêtes est un beau mélange de Miss Marple et d’Hercule Poirot. Autant dire que la réédition de cette saga commencée dans les années 90 n’a pas mis longtemps à rejoindre ma PAL. Il est souvent fait référence aux célèbres détectives d’Agatha Christie dans les romans de M. C. Beaton affirmant une inspiration assumée jusque dans le nom de l’héroïne.

L’archétype du roman à énigme

Chaque tome de la saga reprend les codes du roman à énigmes dont je suis friande. Un crime est commis dans le voisinage, la police est incapable de confondre le meurtrier et un(e) détective amateur mène l’enquête et résout grâce à la déduction l’énigme du qui, du comment et du pourquoi. Nous suivons donc ici Agatha Raisin une londonienne quinquagénaire qui prend une retraite anticipée et confortable dans la compagne anglaise. Elle se retrouve mêlée à un crime à chaque tome. Comme dans les romans d’Agatha Christie mettant en scène Poirot ou miss Marple nous retrouvons quelques personnages récurrents. Ainsi le voisin d’Agatha, son ancien assistant londonien, la femme du pasteur du village ou le baronnet du coin apparaissent dans presque tous les tomes. la présence de ces personnages secondaires permet la mise en place d’un fil conducteur entre les tomes puisque nous suivons l’évolution de leurs relations d’un roman à l’autre.

Une saga très intéressante

J’aime beaucoup cette saga et je vous la recommande chaudement si vous aimez ce genre littéraire. J’aime lire un tome d’Agatha Raisin entre deux lectures de SFFF, ça  me permet de changer un peu de style. Je vous déconseille par contre la série télé qui a été produite récemment. J’ai été très déçue en regardant les premiers épisodes puisque je trouve les personnages mal interprétés et les différences entre les romans et les épisodes sont trop importants pour ne pas nuire à l’histoire. De plus les épisodes ne suivent pas l’ordre chronologique des romans ce qui gâche le fil conducteur des relations avec les personnages secondaires. La série ne fait donc aucun sens. Bref lisez plutôt les livres, c’est toujours bien mieux !

A bientôt

Morriwenn

#PLIB2019 Ma selection de 20 romans

Bonjour à tous,

Comme vous le savez j’ai la joie d’être jurée du #PLIB2019. Nous avons récemment été invités à sectionner les 20 romans que nous préférons sur la liste de tous les romans francophones de SFFF publiés en 2018. Ces romans doivent être des tomes 1 ou des one shot. Voici ma sélection.

J’ai tellement hâte de connaitre les 20 vainqueurs !

A bientôt

Morriwenn

 

 

 

 

 

Les soeurs Carmines – Tome 3 – Dolorine à l’école d’Ariel Holzl

Bonjour à tous !

Je sais que vous êtes choqués mais figurez vous qu’après le tome 1 et le tome 2 j’ai bondi sur le tome 3 des soeurs Carmines d’Ariel Holzl Dolorine à l’école. Attention cette chronique peut contenir des passages spoliants une scène de la fin du tome 3. 

Synopsis

Dolorine Carmine fait sa rentrée des classes dans un pensionnat et découvre avec stupeur qu’aucun fantôme ne hante ce lieu. Miss Elizabeth, l’inquiétante institutrice, y est peut-être pour quelque chose. Avec l’aide de ses soeurs, elle mène l’enquête pour retrouver la trace de ses compagnons favoris.

Mon avis

Une ambiance lourde mais délectable

Quel plaisir de retrouver ma fratrie préférée dans ce dernier tome ! J’avais hâte de le lire car il est centré sur la benjamine des soeurs, Dolorine, qui est mon personnage préféré. Ici nous quittons Grisaille pour nous installer dans un pensionnat à l’extérieur de la ville. Ce dernier est quelque peu atypique et glauque, tant par son aspect que par le très petit nombre d’élèves présents. Dolorine semble vraiment coupée de sa famille et se retrouve seule pour affronter l’adversité. Même son cher Mr Nyx ne peut l’épauler dans ces épreuves.

J’ai trouvé l’ambiance de ce tome délicieusement lourde et oppressante. Tout d’abord à cause du huit clos crée par l’isolement géographique du pensionnat, par le tout petit nombre de pensionnaires dans une bâtisse gigantesque et déserte et par l’isolement psychologique de Dolorine qui se retrouve sans amis, sans sa famille, sans Mr Nyx et sans la compagnie de ses chers fantômes. A chaque fois qu’il y a un huit clos dans un roman ça me donnent cette impression malaisante. Ça doit être mon côté claustrophobe qui ressort. Ce tome est plus glauque aussi parce qu’il est beaucoup question de zombies et de clowns pas très sympas ce qui fait ressurgir chez moi de mauvais souvenirs d’enfance (Stephen King je parle de toi là). Je préfère de loin les fantômes qui eux sont cruellement absents et c’est bien là le coeur de l’intrigue.

Un coup de coeur pour la saga

J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce dernier tome car cette ambiance glauque est justement le plaisir coupable de cette trilogie. Et là on peut dire que j’ai été servie ! J’ai dévoré chaque page. L’écriture d’Ariel Holzl est toujours aussi additive et accessible. J’ai été ravie d’avoir une suite des aventures des deux autres soeurs Carmine et en particulier de Tristabelle. En effet en finissant le tome 2 qui lui est consacré j’avais un gout de pas assez, je voulais en savoir plus. Et justement ce tome 3 fait la part belle à l’ainée de la fratrie. Ces chapitres qui lui étaient consacrés ont été une bouffée d’oxygène dans le huit clos scolaire. Cette alternance bien menée introduit également des éléments steampunk que j’ai beaucoup apprécié. Nous finirons la saga en apothéose avec une scène d’anthologie absolument tordante entre un Mr Nyx boosté aux hormones façon Godzilla et un immense kraken (qui a hurlé RELEASE THE KRAKEN !!!? Ah en fait c’était moi, désolée !). Bref je suis triste de quitter cet univers et cette famille attachante. Je vous recommande évidemment cette trilogie et j’espère Ariel Holzl développera encore des histoires dans ce riche univers.

A bientôt

Morriwenn