#PLIB2019 La Fille qui tressait les nuages de Céline Chevet #ISBN9782375680797

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous donne mon avis sur mon avant dernière lecture des finalistes du @PLIB2019. Il s’agit de La Fille qui tressait les nuages de Céline Chevet publié aux Editions du Chat Noir #ISBN9782375680797

Synopsis

Saitama-ken, Japon. Entre les longs doigts blancs de Haru, les pelotes du temps s’enroulent comme des chats endormis. Elle tresse les nuages en forme de drame, d’amour passionnel, de secrets. Sous le nébuleux spectacle, Julian pleure encore la soeur de Souichiro Sakai, son meilleur ami. Son esprit et son coeur encore amoureux nient cette mort mystérieuse. Influencée par son amie Haru, Julian part en quête des souvenirs que sa mémoire a occultés. Il est alors loin de se douter du terrible passé que cache la famille Sakai… Fable surréaliste, la Fille qui tressait les nuages narre les destins entrecroisés d’un amour perdu, une famille maudite et les tragédies d’une adolescence toujours plus brève.

Mon avis

Un univers onirique

Je ne vais pas vous mentir je suis passée à côté de ce roman. Il n’était pas pour moi. L’ambiance est très onirique, trop pour moi. Je n’ai pas apprécié être perdue dans cette histoire, ne pas savoir si ce que vivait les personnages était réel ou issu d’un rêve délirant. La réalité était trop imperceptible, je ne m’y suis pas retrouvée. L’autrice n’a pas assez installé son intrigue et pas assez creusé ces personnages. Parfois je lisais sans savoir ce que je lisais. J’aime les lectures de l’imaginaire, parfois les règles de la physique et de la nature n’y sont pas les mêmes que les nôtres mais c’est un postulat que j’accepte dès lors que j’en ai les codes. Ici je me suis vraiment retrouvée perdue, je n’avais pas les clés pour comprendre cet univers. J’aurai aimé que l’autrice explique certains événements par la présence de la magie par exemple mais ce n’était pas le cas. J’ai eu l’impression de voir le monde à travers le prisme d’un esprit délirant et malade.

Un rendez-vous manqué

Vous l’aurez compris cette lecture est une grosse déception pour moi. Il y a pourtant quelques points que j’ai aimé. Et en premier lieu le fait que l’histoire prenne place au Japon. J’ai aimé être plongée dans ce pays inconnu pour moi. j’ai aimé les allusions à la culture japonaise et les explications que l’autrice nous laissait en notes de bas de page. Ces petits éléments bien réels m’ont parfois servis de bouée de sauvetage dans cette ambiance onirique. J’ai aimé aussi un aspect de l’intrigue :  une malédiction familiale séculaire. Malheureusement, je n’ai pas du tout adhéré au plot twist final pour des raisons que je ne peux vous expliquer sans vous spoiler l’entièreté du roman. Si vous voulez qu’on en discute, on peut se retrouver dans les commentaires.

A bientôt !

Morriwenn