#PLIB2019 Terre de Brume de Cindy Van Wilder #ISBN9782700259230 

Bonjour à tous !

C’est avec une grande joie que j’entame aujourd’hui mes chroniques des 5 romans finalistes du #PLIB2019 avec Terre de Brume le tome 1 Le Sanctuaire des Dieux de Cindy Van Wilder publié chez Rageot #ISBN9782700259230

Synopsis

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire des Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

Mon avis

Un roman facile à lire

La première chose que je retiens de ce livre, c’est la facilité avec laquelle je l’ai lu. Cela tient d’abord au fait que ce roman est assez court, seulement 288 pages, mais surtout à la fluidité d’écriture. C’est avec Terre de Brume que j’ai découvert la plume de Cindy Van Wilder et je l’ai trouvé très agréable. Le style n’est jamais ampoulé comme parfois en fantaisie et il reste toujours accessible sans être simpliste. Cette justesse de la plume est pour moi un vrai point positif.

Un postulat de départ prometteur

Ce roman post apocalyptique place son histoire dans un monde antique après qu’une explosion de déchets issus de l’utilisation de la magie ait changé considérablement la face de la terre et tué la majorité de ses habitants. Les quelques survivants tentent de survivre dans ce monde recouvert de brume toxique où seuls les sommets montagneux peuvent servir de refuges. Les influences du récit font la part belle à la mythologie grecque ce qui m’a beaucoup plu.

Une histoire palpitante

Nos deux héroïnes font face à un nouveau cataclysme qui promet cette fois de détruire le peu de civilisation qu’il reste dans ce monde défiguré et hostile. Elles sont précipitées dans une odyssée dont elles ne ressortiront pas indemnes. L’alternance des points de vues entre Héra et Intissar ne m’a  pas permis de m’attacher suffisamment à l’un ou à l’autre et c’est bien là le seul point négatif que je trouve à ce roman.  Malgré cela j’ai pris gout à leurs aventures et je veux connaitre le fin mot de l’histoire. Cette épopée est un diptyque et je peux d’ors et déjà vous dire qu’il me tarde de lire le tome 2 !

A bientôt !

Morriwenn